La mémoire des jours

Muralité(s)   L'erreur est urbaine   

“Je vadrouille à travers les jours comme une putain dans un monde sans trottoirs.”

Christine and the Queens - Nuit 17 à 52

— il y a 3 jours avec 10 notes
#Christine and the Queens  #Nuit 17 à 52 
"

L’inhabitable : la mer dépotoir, les côté hérissées de fil de fer barbelé, la terre pelée, la terre charnier, les monceaux de carcasses, les fleuves bourbiers, les villes nauséabondes

L’inhabitable : l’architecture du mépris et de la frime, la gloriole médiocre des tours et des buildings, les milliers de cagibis entassés les uns au-dessus des autres, l’esbroufe chiche des sièges sociaux

L’inhabitable : l’étriqué, l’irrespirable, le petit, le mesquin, le rétréci, le calculé au plus juste

L’inhabitable : le parqué, l’interdit, l’encagé, le verrouillé, les murs hérissés de tessons e bouteilles, les judas, les blindages

L’inhabitable : les bidonvilles, les villes bidon

L’hostile, le gris, l’anonyme, le laid, les couloirs du métro, les bains-douches, les hangars, les parkings, les centres de tri, les guichets, les chambres d’hôtel

Les fabriques, les casernes, les prisons, les asiles, les hospices, les lycées, les cours d’assise, les cours d’école

L’espace parcimonieux de la propriété privée, les greniers aménagés, les superbes garçonnières, les coquets studios dans leur nid de verdure, les élégants pied-à-terre, les triples réceptions, les vastes séjours en plein ciel, vue imprenable, double exposition, arbres, poutres, caractère, luxueusement aménagé par le décorateur, balcon, téléphone, soleil, dégagements, vraie cheminée, loggia, évier à deux bacs (inox), calme, jardinet privatif, affaire exceptionnelle

"
Georges PerecEspèces d’Espaces
— il y a 1 semaine avec 18 notes
#Georges Perec  #Espèces d’Espaces 
"Les coeurs des femmes sont comme ces petits meubles à secrets, pleins de tiroirs emboîtés les uns dans les autres ; on se donne du mal, on se casse les ongles, et on trouve au fond quelque fleur desséchée, des brins de poussière - ou le vide !"
Gustave Flaubert - Un coeur simple
— il y a 2 semaines avec 87 notes
#Gustave Flaubert  #Un coeur simple 
"Son visage était maigre et sa voix aiguë. A vingt-cinq ans, on lui en donnait quarante. Dès la cinquantaine, elle ne marqua plus aucun âge; — et, toujours silencieuse, la taille droite et les gestes mesurés, semblait une femme en bois, fonctionnant d’une manière automatique."
Gustave Flaubert  - Un coeur simple
— il y a 2 semaines avec 17 notes
#Un coeur simple  #Gustave Flaubert 
"Ce n’était plus vivre que de s’entendre vivre ainsi, tremblant devant la fragilité du mécanisme, attendant le grain de sable qui devait le détruire."
Emile Zola - La Joie de vivre
— il y a 2 semaines avec 33 notes
#Emile Zola  #La Joie de vivre 

All the black inside me
Is slowly seeping from the bone
Everything I cherish
Is slowly dying, or it’s gone

Pyro by Kings of Leon on Grooveshark

— il y a 1 mois avec 19 notes
#Pyro  #Kings Of Leon 
"Un homme qui est “bien dans sa peau” est ou bien un inconscient ou bien un salaud. Personne n’est dans sa peau sans être aussi dans la peau des autres et cela devrait tout de même poser quelques problèmes, non ?"
Romain Gary - La nuit sera calme
— il y a 1 mois avec 56 notes
#La nuit sera calme  #Romain Gary